En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Présentation du collège

Présentation du collège

Par Filipe Antunes, publié le mardi 3 mars 2020 10:27 - Mis à jour le jeudi 26 mars 2020 15:19

Situé dans une ville historique, le collège est implanté en zone urbaine. L’agglomération muretaine est la quatrième agglomération de la Haute-Garonne, derrière Toulouse, Tournefeuille et Colomiers. Elle est en développement démographique constant avec 26 270 habitants déclarés en 2018. La municipalité poursuit un grand programme de réhabilitation de certains quartiers de la ville afin de lutter contre le phénomène de « ghettoïsation ». Le tissu scolaire de la ville comprend :

  • 5 écoles maternelles publiques
  • 5 écoles élémentaires publiques
  • 2 écoles primaires publiques (mater. + élém.)
  • Dispositifs inclusifs 1er degré : 3 ULIS et 1 UPE2A
  • 2 collèges publics avec des dispositifs inclusifs : 1 ULIS, 1 SEGPA et 2 UPE2A
  • 2 lycées polyvalents publics
  • 1 EREA avec une SEGPA
  • 2 écoles privées sous contrat dont l'une qui propose un enseignement de la maternelle au collège et l'autre propose un enseignement en langue occitane de la maternelle à la fin de l'élémentaire

Le collège « Côte de Bétance », dont le nom est issu directement du nom cadastral du quartier, est implanté dans un quartier pavillonnaire plutôt calme. Au bord de la Garonne, au pied de la colline, dans des locaux restructurés, le collège fait partie d’un ensemble constitué du lycée polyvalent Pierre d’Aragon, du groupe scolaire du Barry et des installations sportives municipales d’une qualité remarquable. L’activité scolaire dans ce quartier draine environ 3500 élèves au quotidien.

Un environnement privilégié

Le collège Côte de Bétance est un établissement urbain situé à Muret, ville historique, qui se transforme rapidement au sein de l’agglomération toulousaine en forte expansion. Il est implanté dans le quartier du Barry, dans une zone pavillonnaire. Malgré une urbanisation typique d’une banlieue, il se dégage à Muret et dans le quartier du Barry une impression provinciale, voire rurale, plutôt qu’urbaine. Ce que l’on remarque d’abord dans l’environnement du collège ce sont les arbres du parc, les pelouses, l’espace, les terrains de sport qui jouxtent l’établissement, les bois qui couvrent les coteaux de la Garonne toute proche.

Les bâtiments présentent une double apparence associant l’architecture banale des constructions scolaires des années 60 à des édifices plus audacieux, issus de la restructuration lourde achevée en 2003. Le collège partage avec le lycée Pierre d’Aragon de remarquables installations sportives municipales.

Ce cadre paisible et agréable est un atout pour nos élèves qui peuvent s’y épanouir sereinement.

Le poids de l’histoire

Le collège Côte de Bétance est l’ancien premier cycle du lycée Pierre d’Aragon, dont la proximité constitue un levier positif de liaison inter-établissements pour garantir la fluidité des parcours scolaires.

Ouvert en 1968 pour recevoir 900 élèves, il en scolarise 918 à la rentrée 2019, après avoir accueilli 1214 élèves en 1984 et toujours plus de 1000 jusqu’en 2002. La baisse des effectifs s’explique non par le recul démographique sur le secteur mais au contraire par le développement de l’agglomération toulousaine qui a nécessité l’ouverture de nouveaux collèges au Vernet, à Lherm, à Labarthe-sur-Lèze, ainsi que par le découpage du secteur avec le collège Louisa Paulin dans une volonté de développer la mixité sociale.

Aujourd’hui, les effectifs continuent d’augmenter et devraient atteindre 960 élèves à la rentrée 2020.

Un recrutement socialement équilibré

Le collège a la chance de recevoir une population scolaire socialement variée marquée par une vraie mixité.

Les indicateurs IPES apportent des précisions sur l’origine sociale des élèves et montrent une égalité relative entre les catégories « cadres moyens et supérieurs » (34%) et « employés et ouvriers » (32%). Les catégories sociales moyennes représentent quant à elles 33% de la population scolaire.